The Game (série)

Série TV britannique de la BBC réalisée par Toby Whithouse, diffusée en 2014

En 1970, au milieu de la Guerre froide, le responsable du MI-5, connu sous le pseudonyme de Daddy, rassemble une équipe d’enquêteurs pour découvrir ce que prépare l’URSS : un complot destructeur est en marche à l’Est.

Publicités

Colonia

Thriller allemand réalisé par Florian Gallenberger qu’il a co-écrit avec Torsten Wenzel et sorti en 2016 

Lena, hôtesse de l’air pour Lufthansa, et son petit ami Daniel, étudiant allemand se retrouvent entraînés dans le coup d’État militaire chilien en 1973. Les masses sont dans les rues pour protester contre le général Pinochet. Le jeune couple est arrêté et emmené au stade national comme des milliers de manifestants. Les gens y sont fusillés sur place, d’autres sont enlevés. Lena est témoin de l’enlèvement de Daniel par une camionnette. Elle découvre qu’il est retenu prisonnier par la police secrète de Pinochet dans une zone bouclée, située dans le Sud, appelée Colonia Dignidad dirigée par le prédicateur Paul Schäfer, un endroit d’où personne ne s’échappe. Lena décide de rejoindre ce camp afin de retrouver Daniel.

Film d’aventure, drame de guerre ou thriller, Colonia n’en perd pas moins sa touche romanesque avec ce beau duo de tourtereaux… qui combat le Mal incarné par l’histoire sombre et violente du Chili sous Pinochet.

Dans ses yeux

Drame argentin de Juan José Campanella (2010) – Titre original : El secreto de sus ojos

1974, Buenos Aires. Benjamin Esposito enquête sur le meurtre violent d’une jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d’écrire un roman basé sur cette affaire « classée » dont il a été témoin et protagoniste. Ce travail d’écriture le ramène à ce meurtre qui l’obsède depuis tant d’années mais également à l’amour qu’il portait alors à sa collègue de travail. Benjamin replonge ainsi dans cette période sombre de l’Argentine où l’ambiance était étouffante et les apparences trompeuses…

Film d’atmosphère étouffant, Dans ses yeux joue avec les genres, passe aisément de l’enquête policière à la comédie, du thriller politique au mélodrame…

Foxcatcher

Drame américain de Bennett Miller (2015)

Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte l’histoire tragique et fascinante de la relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte. Lorsque le médaillé d’or olympique Mark Schultz est invité par le riche héritier John du Pont à emménager dans sa magnifique propriété familiale pour aider à mettre en place un camp d’entraînement haut de gamme, dans l’optique des JO de Séoul de 1988, Schultz saute sur l’occasion : il espère pouvoir concentrer toute son attention sur son entraînement et ne plus souffrir d’être constamment éclipsé par son frère, Dave. Obnubilé par d’obscurs besoins, du Pont entend bien profiter de son soutien à Schultz et de son opportunité de « coacher » des lutteurs de réputation mondiale pour obtenir – enfin – le respect de ses pairs et, surtout, de sa mère qui le juge très durement.
Flatté d’être l’objet de tant d’attentions de la part de du Pont, et ébloui par l’opulence de son monde, Mark voit chez son bienfaiteur un père de substitution, dont il recherche constamment l’approbation. S’il se montre d’abord encourageant, du Pont, profondément cyclothymique, change d’attitude et pousse Mark à adopter des habitudes malsaines qui risquent de nuire à son entraînement. Le comportement excentrique du milliardaire et son goût pour la manipulation ne tardent pas à entamer la confiance en soi du sportif, déjà fragile. Entretemps, du Pont s’intéresse de plus en plus à Dave, qui dégage une assurance dont manquent lui et Mark, et il est bien conscient qu’il s’agit d’une qualité que même sa fortune ne saurait acheter.
Entre la paranoïa croissante de du Pont et son éloignement des deux frères, les trois hommes semblent se précipiter vers une fin tragique que personne n’aurait pu prévoir…

 

Ce film qui a gagné le prix de la mise en scène à Cannes en 2014 a très vite rencontré les éloges de la presse : brillant, oppressant, singulier, puissant…

Balada triste

Comédie dramatique espagnole de Álex de la Iglesia (2011)

Interdit aux moins de 12 ans

Dans l’enceinte d’un cirque, les singes crient sauvagement dans leur cage tandis qu’à l’extérieur, les hommes s’entretuent sur la piste d’un tout autre cirque : la guerre civile espagnole. Recruté de force par l’armée républicaine, le clown Auguste se retrouve, dans son costume de scène, au milieu d’une bataille où il finira par perpétrer un massacre à coup de machette au sein du camp national. Quelques années plus tard, sous la dictature de Franco, Javier, le fils du clown milicien, se trouve du travail en tant que clown triste dans un cirque où il va rencontrer un invraisemblable panel de personnages marginaux, comme l’homme canon, le dompteur d’éléphants, un couple en crise, dresseurs de chiens mais surtout un autre clown : un clown brutal, rongé par la haine et le désespoir, Sergio. Les deux clowns vont alors s’affronter sans limite pour l’amour d’une acrobate, la plus belle et la plus cruelle femme du cirque : Natalia.
Couronné par plusieurs prix, Balada Triste fait la part belle à l’humour noir, au conte sauvage.

The neon demon

Thriller horrifique américano-dano-français réalisé par Nicolas Winding Refn, sorti en 2016

Jesse, une jeune fille souhaitant devenir mannequin, se rend à Los Angeles pour réaliser son rêve. Celui-ci tourne très vite au cauchemar lorsqu’elle réalise qu’elle est l’objet de tous les désirs de femmes obsédées par sa beauté et sa vitalité et qui sont prêtes à tous les moyens nécessaires pour s’en emparer.

The Neon Demon est une fantasmagorie sur la fascination et l’obsession du mannequinat, du narcissisme et de la célébrité.

La femme au tableau

Drame britannique de Simon Curtis (2015) – Titre original : Woman in gold

Lorsqu’il fait la connaissance de Maria Altmann, un jeune avocat de Los Angeles est loin de se douter de ce qui l’attend… Cette septuagénaire excentrique lui confie une mission des plus sidérantes : l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, exposé dans le plus grand musée d’Autriche, dont elle assure que celui-ci appartenait à sa famille ! D’abord sceptique, le jeune avocat se laisse convaincre par cette attachante vieille dame tandis que celle-ci lui raconte sa jeunesse tourmentée, l’invasion nazi, la spoliation des tableaux de sa famille, jusqu’à sa fuite aux Etats-Unis. Mais l’Autriche n’entend évidemment pas rendre la « Joconde autrichienne » à sa propriétaire légitime… Faute de recours, ils décident d’intenter un procès au gouvernement autrichien pour faire valoir leur droit et prendre une revanche sur l’Histoire.

Tiré d’une histoire vraie, ce thriller juridique est à la fois passionnant et plein d’émotions. Magnifiquement interprété par Helen Mirren (The Queen, Hitchcock) et Ryan Reynolds (The voices), la femme au tableau aborde avec justesse le problème de la restitution des biens volés aux juifs et se révèle une captivante leçon d’histoire.