Des hommes sans loi

Film de gangsters américain réalisé par John Hillcoat et sorti en 2012 – Titre original : Lawless

1931. Au cœur de l’Amérique en pleine Prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, état célèbre pour sa production d’alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires : Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d’envergure. Il rêve de beaux costumes, d’armes, et espère impressionner la sublime Bertha. Howard, le cadet, est le bagarreur de la famille. Loyal, son bon sens se dissout régulièrement dans l’alcool qu’il ne sait pas refuser. Forrest, l’aîné, fait figure de chef et reste déterminé à protéger sa famille des nouvelles règles qu’impose un nouveau monde économique. Lorsque Maggie débarque fuyant Chicago, il la prend aussi sous sa protection. Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l’or du crime.

Le film est une adaptation du livre de Matt Bondurant Pour quelques gouttes d’alcool (The Wettest County in the World).

Publicités

Looper

Film de science-fiction américain écrit et réalisé par Rian Johnson, sorti en 2012.

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les « Loopers ») les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

 

A most violent year

Thriller américain de J.C. Chandor (2014)

New York, 1981. L’année la plus violente qu’ait connu la ville. Abel Morales, self-made man dans le business du pétrole, et sa femme Anna sont sur le point de signer un contrat déterminant pour leur société. Mais rester intègre dans une ville où règne criminalité, corruption et Mafia n’est pas toujours chose facile…

Après « Margin Call » et « All Is Lost », J. C. Chandor poursuit sa réflexion sur l’Amérique. Le réalisateur propose ici un véritable western urbain centré sur les liens vicieux entre capitalisme et criminalité. Avec une précision chirurgicale, il dissèque le rêve américain dans un style néoclassique qui n’a rien à envier aux grands.

A most violent year

Dirty Pretty Things, loin de chez eux

Drame britannique de Stephen Frears (2002) – Titre original : Dirty Pretty Things

Okwe, un immigré clandestin nigérien, travaille comme chauffeur de taxi le jour et comme réceptionniste dans un hôtel miteux la nuit. Il partage son appartement avec Senay, une fière jeune femme turque, demandeuse d’asile, qui y travaille comme femme de chambre. Cet équilibre précaire est bouleversé par ce qu’il découvre dans une des chambres et qui l’horrifie : des immigrés illégaux sont en effet acculés à vendre leurs organes pour survivre. Confronté à un impitoyable monde parallèle qui menace de détruire l’être qui lui est le plus cher, il devra aussi accepter d’étonnantes révélations sur sa véritable identité.

Stephen Frears signe un thriller aussi terrible que la réalité qu’il met en scène.

Dirty-pretty-things

La Nuit nous appartient

Drame américain de James Gray (2007) – Titre original : We Own the Night

New York, fin des années 80. Bobby est le jeune patron d’une boîte de nuit branchée appartenant aux Russes. Avec l’explosion du trafic de drogue, la mafia russe étend son influence sur le monde de la nuit. Pour continuer son ascension, Bobby doit cacher ses liens avec sa famille. Seule sa petite amie, Amada est au courant : son frère, Joseph, et son père, Burt, sont des membres éminents de la police new-yorkaise…
Chaque jour, l’affrontement entre la mafia russe et la police est de plus en plus violent, et face aux menaces qui pèsent contre sa famille Bobby va devoir choisir son camp…

Après Little Odessa (1994) et The Yards (2000), voici le troisième diamant noir de James Gray. Une histoire de famille réduite à un père et ses deux fils. Au-dessus trône le père, Burt, qui incarne la loi. C’est l’unique chef de famille (l’épouse n’est plus là) et un flic éminent. Il est fier de son fils aîné, Joseph, policier comme lui. Rien à voir avec l’autre fils, l’imprévisible Bobby, gérant d’une immense boîte de nuit qui fait fureur, où la came circule allègrement.

NuitNousAppartient

L’Idéaliste

Film de Francis Ford Coppola (1998) – Titre original : The Rainmaker

Rudy Baylor est devenu avocat par vocation. Jeune, naïf et désargenté, il a en plus le handicap de vivre à Memphis, ville qui regorge d’hommes de loi. Après avoir fait le tour des cabinets, il réussit à décrocher un poste dans l’un des moins reluisants, dirigé par un affairiste notoire, lié à la mafia locale. Son patron lui adjoint un mentor roublard et dynamique qui va vite l’éclairer sur les réalités cachées de sa nouvelle profession. Rudy va s’occuper de trois affaires, dont l’une contre une redoutable et puissante compagnie d’assurances.

18857550.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx