Un prof pas comme les autres

Comédie allemande, réalisée par Bora Dagtekin, sorti en 2013 – Titre original : Fack ju Göhte 

Zeki Müller, petit escroc, sort de prison avec pour seul but de retrouver un butin qu’il a enterré. Le problème est que depuis, un gymnase s’est construit au-dessus. Afin de récupérer son argent, Zeki n’a pas d’autre choix que de se faire embaucher comme enseignant suppléant dans l’école dont dépend le gymnase. Il devient ainsi le pire enseignant de tous les temps. La nuit, Zeki creuse secrètement ; la journée, il utilise des méthodes peu orthodoxes pour amener des élèves indisciplinés sur la bonne voix. Cette approche pédagogique est condamnée par sa collègue Lisi, enseignante peu respectée qui va trouver en Zeki, non seulement un allié mais également une personne douée d’une certaine intégrité morale.

Le titre original est la transcription délibérément incorrecte et germanisée de « Fuck You Goethe » et le film traite du désintérêt des élèves allemands pour les cours à l’école Goethe.

Publicités

Berlin is in Germany

Film allemand réalisé par Hannes Stöhr, sorti en 2001.

Après onze ans d’incarcération dans la prison de Brandenburg, Martin Schulz, citoyen de l’ancienne RDA, est libéré et découvre une Allemagne réunifiée. Tentant de s’intégrer dans ce pays encore en mutation, il part à la recherche de sa femme et de son fils dont les vies ont, elles aussi, été bouleversées par la chute du mur de Berlin.

Le premier film de Hannes Stöhr offre une peinture juste et sensible du grand tournant de la réunification.

Prix obtenus :

Festival du Film de Berlin : Panorama 2001 Prix du public
Festival de Valencia 2001 : Luna de Plata
Festival de Schwerin 2001 : Prix du public
Festival du premier film d’Annonay 2002 : Prix Spécial du Jury
Festival international des Écoles de Cinéma de Poitiers 2002 : Prix Spécial du Jury
Festival de Hambourg 2002 : Prix attribué aux jeunes talents
Prix de la critique allemande : Meilleur Film de l’année 2002
Meilleure interprétation masculine de Jörg Schüttauf

L’Ange bleu

Film allemand réalisé par Josef von Sternberg et sorti en 1930 – Titre original : Der blaue Engel

Dans un respectable lycée allemand, le très strict professeur Rath surprend ses élèves en train de contempler la photo d’une chanteuse de cabaret. Furieux, il décide de se rendre à L’Ange bleu, où la jeune femme se produit. Tombé sous son charme, il perd littéralement la tête. Le lendemain, sans comprendre comment, il réalise qu’il a passé la nuit avec elle. Lorsqu’il arrive au lycée, il est une fois de plus la risée de sa classe…

Du jour au lendemain, « L’ange bleu » fait de Marlène Dietrich une célébrité internationale. L’actrice, qui n’avait jusqu’alors joué que dans des productions mineures, a été choisie par Josef von Sternberg au terme d’un difficile casting. Femme fatale, ange démoniaque, le personnage de chanteuse qu’elle interprète fascine. Si son film est aujourd’hui considéré comme un grand classique du cinéma allemand, on reprochera à Sternberg d’avoir négligé l’aspect social du roman de Heinrich Mann. Après l’exil du réalisateur en France dès 1933, les nazis n’interdiront pas formellement le film, mais feront en sorte qu’il ne soit pas projeté en Allemagne, estimant qu’il « traîne dans la boue les valeurs et l’éducation allemandes ». (Arte)

Elser : un héros ordinaire

Film dramatique allemand réalisé par Oliver Hirschbiegel, sorti en 2015 – Titre original : Elser: Er hätte die Welt verändert (titre international anglais : 13 Minutes)

Allemagne, 8 Novembre 1939. Adolf Hitler prononce une allocution devant les dirigeants du parti nazi dans la brasserie Bürgerbräu à Munich. Une bombe explose, mais Hitler ainsi que Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Martin Bormann et d’autres ont quitté les lieux quelques minutes plus tôt. L’attentat est un échec. Rattrapé à la frontière suisse alors qu’il tentait de s’enfuir, Georg Elser est arrêté puis transféré à Munich pour être interrogé. Pour les Nazis, il s’agit d’un complot et on le soupçonne d’être un pion entre les mains d’une puissance étrangère. Rien ne prédestinait Georg Elser, modeste menuisier, à commettre cet acte insensé ; mais son indignation face à la brutalité croissante du régime aura réveillé en lui un héros ordinaire…

Après La Chute, nouvelle incursion dans l’histoire allemande pour Hirschbiegel, qui nous offre le biopic aussi élégant que nécessaire de Georg Elser, résistant fantasque.

Chère Martha

Comédie romantique allemande réalisée en 2001 par Sandra Nettelbeck – Titre original : Bella Martha

Chef cuisinier dans un restaurant raffiné de Hambourg, Martha est passionnée par son travail, réservant ses quelques instants libres à des séances d’analyse. Sa vie obsessionnelle est un jour bouleversée par la mort de sa sœur. Elle doit alors recueillir chez elle Lina, sa nièce de huit ans. Et avec l’arrivée d’un nouveau sous-chef au restaurant, l’exubérant Italien Mario, les changements continuent…

Frantz

Film dramatique germano-français écrit et réalisé par François Ozon, sorti en 2016

Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville

Le scénariste-réalisateur François Ozon s’est librement inspiré du film américain L’Homme que j’ai tué (Broken Lullaby) de Ernst Lubitsch sorti en 1932.

Berlin, Berlin

Série télévisée allemande en 86 épisodes de 25 minutes, créée par David Safier et diffusée entre le 5 mars 2002 et le 8 avril 2005 sur le réseau ARD.

Cette série met en scène le quotidien de quatre amis (deux garçons, deux filles) vivant à Berlin. Le personnage principal, Lola (Lolle dans la version originale), quitte après l’Abitur (équivalent allemand du baccalauréat) son village de Malente pour rejoindre son petit ami Tom à Berlin. Une fois arrivée, elle le trouve en compagnie d’une autre fille et se lie d’amitié avec Rosalie, l’ex-copine de la nouvelle amie de Tom. Lola et Rosalie emménagent avec Sven, le cousin de Lola. Le quatrième personnage central est Hart, le voisin direct de Sven. Vient ensuite Sarah, la nouvelle colocataire qui remplacera Rosalie par la suite…

Saisons 1 et 2 disponibles au Point Langues (Faculté des Sciences économiques)